02 30 96 01 96

 

Accueil
»
Blog
» 8 bonnes pratiques pour créer son site internet

8 bonnes pratiques pour créer son site internet

D’après la FEVAD, le chiffre d’affaires du e-commerce devrait frôler les 130 milliards d’euros en 2021, soit 15% de plus qu’en 2020. Depuis quelques années, le secteur du commerce en ligne ne cesse de croître considérablement et de gagner des parts de marché. Ainsi, de nombreuses entreprises se digitalisent afin d’acquérir plus de trafic puis, le convertir.
 

Vous aussi, vous souhaitez vous lancer sur la route du e-commerce, mais vous êtes un peu perdu ? Pas de panique, aujourd’hui, nous vous livrons toutes les bonnes pratiques pour créer votre site e-commerce de manière sereine.

Bonnes pratiques pour créer son site internet

 

Business plan complet

1. Créer un business plan complet 

Premièrement, vous devez rédiger votre business plan : outil indispensable dans la réussite de votre projet et à ne surtout pas négliger. Votre plan de développement e-commerce comportera plusieurs particularités par rapport à un commerce physique traditionnel. Ainsi, la structure du business plan doit comporter plusieurs parties bien distinctes :

  • L’étude de marché : étape d’analyse de votre cible, mais également de vos concurrents. Celle-ci vous permettra d’identifier les besoins de la clientèle, de déceler vos avantages concurrentiels et par conséquent de vous différencier des autres entreprises.  
  • La stratégie adoptée : qu’allez-vous mettre en place en termes de webmarketing et de communication ? Comment comptez-vous générer du trafic sur votre site e-commerce ?
  • Le porteur de projet et l’aspect juridique : présentation du dirigeant de l’entreprise, des autres acteurs primordiaux, du choix de la forme juridique et du capital.
  • La partie financière : bilan, budget et compte de résultat prévisionnel, financement et investissements mais aussi besoin en fonds de roulement et seuil de rentabilité.

 

 

2. Choisir un nom de domaine, une extension et une plateforme stratégique

 

Une fois votre business plan correctement complété, il vous faut trouver un nom de domaine, une extension ainsi qu’une solution e-commerce, de manière stratégique. En effet, ces choix pourront considérablement impacter vos performances et votre visibilité.
 

Une étude de l’association Afnic a estimé qu’il existait environ 349 millions de noms de domaine dans le monde à la fin décembre 2020. Ce chiffre témoigne de la nécessité, pour un site e-commerce, de disposer d’un nom de domaine efficace et mémorisable facilement. 
 

Puis, viens l’étape du choix de l’extension : non négligeable. Nous vous conseillons d’opter pour les extensions .com ou .fr qui sont les plus utilisées en France. Voici leurs avantages :

  • L’extension .com est la plus populaire dans le monde et à utiliser si vous optez pour un site multilingue. Celle-ci rassure le client et améliore la légitimité de votre site e-commerce.
  • L’extension .fr, quant à elle, vise un public français, c'est une marque de fiabilité et cela vous assure une proximité avec votre audience.

Même si derrière votre site e-commerce, il n’y a qu’un seul nom de domaine ; il est préférable de bloquer différentes extensions pour des questions de sécurité.

 

Enfin, vous devez sélectionner la solution e-commerce adaptée à vos besoins. On retrouve deux types de logiciels destinés à la création de site de vente en ligne :

  • Le SaaS : simple à utiliser, nécessitant très peu de compétences techniques, donnant accès à un grand nombre de fonctionnalités et disponible sous forme d’abonnement hebdomadaire ou annuel.
  • L’Open Source : public, accessible à tous, mis à jour de manière bénévole par des développeurs et dont l’installation est gratuite.

Nous vous recommandons la plateforme SaaS, car celle-ci vous permet d’optimiser vos coûts, de déléguer les activités techniques et également de disposer d’une assistance quotidienne. Si vous souhaitez plus d’informations à ce sujet, n’hésitez pas à consulter cet article.

 

Nom de domaine, extension et plateforme e-commerce

 

Cahier des charges pertinent  

3. Rédiger un cahier des charges pertinent

Vous souhaitez améliorer la compréhension de votre projet par les prestataires et obtenir des devis plus précis ? Pour cela, il vous faut rédiger un cahier des charges pertinent, comportant les informations suivantes :

  • La présentation de votre entreprise : historique, effectif, valeurs, etc.
  • La présentation du projet : objectifs, cibles, prémiètres. 
  • L'ergonomie et le grahisme : structure du site, caractéristiques des pages, arborescence et charte graphique.
  • Les spécificités et les livrables : contenu, contraintes techniques, livrables, et planning.

 

 

4. Travailler l'ergonomie du site internet

Saviez-vous que, d’après le blog Orson, 70% des business en ligne échouent dû à une mauvaise ergonomie de leur site ? De ce fait, vous devez impérativement travailler sur l’ergonomie de votre site qui passe par :

  • L’utilisabilité du site : efficacité, facilité d’utilisation et satisfaction de l’internaute sur la plateforme.
  • Le design : polices et couleurs des textes, call to action, charte graphique respectée, images, etc.

Une bonne ergonomie contribuera à l’amélioration de l’expérience client, facilitera l’achat et ainsi fera croître vos performances en ligne. Si vous n’êtes pas inspiré, nous vous conseillons de consulter des sites que vous appréciez en matière de graphisme et également de découvrir les tendances du webdesign. Vous pouvez aussi créer des mood board ou planche de tendances et y intégrer des photos représentant bien votre marque, des couleurs que vous souhaitez ajouter dans votre charte graphique ou encore des ambiances spécifiques.   

 

Ergonomie du site internet

 

Catalogue produit e-commerce  

5. Optimiser le catalogue produit e-commerce

Le catalogue produit est un véritable support pour mettre en avant vos produits et en avoir une vision globale. Vous devez l’optimiser, car cela vous aidera par la suite à faire croître vos ventes. Nous vous conseillons de trier les produits par catégorie bien distincte et de contacter vos fournisseurs pour disposer de données additionnelles. Voici les informations que vous devez collecter :

  • Les photos de chaque produit : épurées, bien éclairées et dans lesquelles le produit est valorisé.
  • La composition : matière ou ingrédient.
  • Les dimensions et le poids du produit : longueur, largeur et hauteur.
  • Les déclinaisons disponibles : plusieurs tailles et couleurs par exemple.
  • Le prix et les éventuelles réductions que vous comptez appliquer à partir d’un certain montant ou quantité commandée.
  • La description détaillée des articles : qualité, spécificité, avantage, etc.

Pour faciliter cette étape, vous pouvez utiliser un tableur tel qu’Excel dans lequel vous listerez vos produits et les trierez grâce aux différentes options de filtrage disponibles sur le logiciel.

 

6. Penser au référencement du site

En 2020, 75% des gens n’allaient jamais au-delà de la première page des moteurs de recherche, selon Orixa Media. Cette statistique prouve, une nouvelle fois, que le référencement du site est une notion primordiale, à étudier de manière approfondie. Alors, que pouvez-vous faire pour mettre en avant votre site dans les moteurs de recherche ?

  • Optimiser la page d’accueil : promotions, nouveautés, liens divers.
  • Rechercher des mots-clés : termes utilisés par l’internaute pour effectuer une recherche en ligne.
  • Rédiger des fiches produit complètes : présence de mots-clés, balisage de la page (titre, sous-titre, produits associés, etc.), image, description détaillée, élément de réassurance, bouton d’action, etc.
  • Adapter le site pour différents types d’écran : PC, mobile et tablette.
  • Proposer du contenu de qualité : vocabulaire riche, images et vidéos optimisées, diversification et originalité des supports…

N’oubliez pas d’installer Google Analytics avant la mise en ligne de votre site e-commerce pour ne perdre aucune donnée. Le logiciel vous permettra de connaître vos sources de trafic, d’analyser votre audience et également les performances de votre site.

 

Référencement du site

 

Modes de paiement et de livraison  

7. Sélectionner des modes de paiement et de livraison adaptés

D’après Opinion Way, 88% des Français plébiscitent la diversité des moyens de paiement disponibles sur un site e-commerce. De plus, près de 90% de la population souhaite pouvoir retourner ou échanger un produit et bénéficier de la livraison à domicile. Ces chiffres témoignent de l’importance, pour un e-commerçant, de sélectionner des méthodes de paiement et de livraison adaptées aux besoins de leur clientèle.

Voici différents moyens de paiement que vous pouvez mettre en place :

  • La carte bancaire : privilégiée par les cyberacheteurs puisque 80% l’utilisent pour payer en ligne (FEVAD).
  • Les portefeuilles électroniques : en constante progression et dont PayPal est le leader. Ce mode de paiement est utilisé par 11.5% des internautes (FEVAD).
  • Le virement bancaire : méthode de paiement utile lorsque vous vendez en BtoB. Une fois le devis accepté, votre acheteur effectue le virement.

Gardez en tête que 99% de vos clients seront satisfaits si vous proposez au moins trois moyens de paiement. Suivez l’évolution des tendances en matière de paiement en ligne et analysez aussi les habitudes de consommation de vos acheteurs.  
 

Voici également les méthodes de livraison que vous pouvez instaurer :

  • La livraison à domicile : utilisée par 86% des e-acheteurs (FEVAD) et gain de temps considérable pour votre client car cela évite qu’il se déplace.
  • Le point relais :  64% des internautes l’ont adopté (FEVAD), il est moins coûteux et plus respectueux de l’environnement.
  • Le click & collect : apprécié par 41% des cyberacheteurs (FEVAD), totalement gratuit et permettant aux clients de visiter votre magasin.
  • L’e-réservation : 12% l’utilise (FEVAD) et cette méthode permet de stimuler le parcours client web-to-store.
  • La livraison au travail : adoptée par près de 5% des e-acheteurs (FEVAD), véritable gain de temps pour le client et réduisant l’échec à la première présentation au domicile de celui-ci.

Tenez compte de vos produits, des prix de la concurrence ainsi que de la facture finale dans le choix de vos méthodes de livraison.

 

 

8. Diversifier les canaux de vente 

Aujourd’hui, un grand nombre de consommateurs effectue ses achats en magasin physique, mais également en ligne, c’est le phénomène du consommateur phygital. En tant qu’entreprise, vous devez mettre en place une stratégie multicanale ou omnicanal pour satisfaire ce nouveau type de client. Ces stratégies passent par la diversification des canaux de vente, tels que :

  • Le site e-commerce : véritable pilier et vitrine de vos ventes en ligne.
  • Les places de marché : intermédiaires entre vos clients et vous. Certaines sont très populaires comme Amazon ou Cdiscount, elles peuvent améliorer considérablement votre visibilité.
  • L’outil Google Shopping : canal très recommandé, car il vous permet de mettre en avant vos produits à des internautes ayant déjà l’intention d’effectuer des achats de ce type.
  • Le programme d’affiliation : basé sur un système de recommandation de la part d’un tiers, en échange d’une commission de votre part.
  • Les réseaux sociaux : utilisés par 61% de la population mondiale d’après le Blog du Modérateur. C’est la plateforme privilégiée pour toucher une cible plus jeune et tisser des liens commerciaux avec des influenceurs.

Il existe bien d’autres canaux comme les applications, les boutiques physiques, le téléphone, les catalogues papier, etc. À vous d’identifier les canaux avantageux pour votre entreprise et vos clients.

 

Diversification des canaux de vente

 

En appliquant toutes ces bonnes pratiques, vous pourrez aborder de manière sereine la création de votre site e-commerce. N’hésitez pas à nous contacter ou prenez rendez-vous avec notre expert pour toute question, nous serons ravis de vous accompagner sur la route du e-commerce.

 

 

Auteur de l'article
Priscilla MINGANT
Responsable du Pôle Projets E-commerce à L'Agence E-commerce

Passionnée par le digital, le marketing & le commerce, je vous accompagne et vous conseille dans toutes les étapes de la mise en place de votre site e-commerce; ainsi que dans le développement de vos ventes en exploitant différents leviers commerciaux & outils digitaux.